ANTENNE MÉDICALE CANJUERS

CANJUERS

MAITRE D’OUVRAGE : ÉTAT – Ministère des Armées

CONDUCTEUR D’OPÉRATION: Service d’infrastructure de la défense

LIEU : Montferrat – Camp de CANJUERS (83)

SURFACE : 1 800 m2

MONTANT TRAVAUX :  5,75 M € €

MISSION : Loi MOP

PHASE : Concours Restreint (Concours primé)

ÉTUDES : 2019

MAÎTRISE D’ŒUVRE :  THOREL & ASSOCIES

VERDI

ENERGIE R

LE PROGRAMME : Construction d’une nouvelle antenne médicale (neuf) avec garage attenant, adaptation des voiries, parking, et déconstruction d’un bâtiment existant.

 DESCRIPTIF : Le volume général du projet est inscrit dans un pentagone. Ce monolithe renvoie à un bloc calcaire qui serait venu prendre place dans le site. Cette forme fait référence à l’environnement du camp, qui est inscrit dans le plan de Canjuers, un plateau rocheux calcaire caractéristique.

La forme s’inspire également de l’histoire et de l’usage du site, qui est depuis très longtemps une place militaire, avec ses fortifications anciennes et ses moyens de défense. Les ruines présentes sur site rendent compte de ces usages et aujourd’hui encore, le site est très protégé. Le monolithe reprend donc cette idée d’enceinte protectrice et de masse difficile à enfreindre et possède en son sein un patio.

Enfin, la forme répond aux usages du programme. Dans le centre médical se tiennent des conversations et des consultations d’ordres privées et intimes. L’enceinte qui protège le bâtiment protège le centre médical de l’extérieur et des autres parties plus publiques du camp. De plus, ce parti architectural a la particularité de présenter cinq façades traitées de manière équivalente. Cette disposition permet de faire bénéficier à tous les différents pôles du centre d’entrées indépendantes et toutes aussi identifiables les unes que les autres.

L’image monolithique du projet est poursuivie dans la matérialité des façades. L’enveloppe extérieure est constituée d’un béton teinté dans la masse entre gris et ocre qui entoure tout le projet et fait écho aux roches alentours. La matrice du béton choisie rendra l’effet des reliefs accidentés du plateau de Canjuers.

Les éléments creusés dans le volume sont quant à eux traités en enduit à la chaux blanche, comme des écorchés dans la pierre. Les failles et le patio se détachent ainsi du béton teinté et font référence à la pierre calcaire.