Palais Des Sports Du Pays D’Aix

Luynes - Aix en Provence

MAITRE D’OUVRAGE : SPLA Pays d’Aix Territoires

MISSION : Conception – Réalisation / Concours Primé

SURFACE : 4000 m2

ETUDES : 2015

MONTANT TRAVAUX : 47 M€

ENTREPRISE MANDATAIRE : Eiffage Construction Provence

MAÎTRISE D’ŒUVRE : Chaix et Morel et associés Architecte mandataire

Atelier d’Architecture Gérard Thorel Architecte associé

INGEROP  – SLH – Eiffage TP – Gagneraud – Bureau d’études

Pierre Paul PETEL Paysagiste

LE PROGRAMME : Concours pour la réalisation du Palais des Sports et d’un pôle multimodal sur le site des Trois Pigeons à Aix en Provence (Luynes). Le Palais des Sports est équipé d’une grande salle pouvant fonctionner en jauge de 3000 à 6000 places en configuration HandBall, une salle annexe pour les entrainements du PAUC d’Aix en Provence, les locaux du club et une brasserie, un parking de 960 places et deux roues.

Le pôle multimodal propose un parc relai de 425 places, des quais de bus, mobilier urbain et aménagements paysagers.

DESCRIPTIF : 

Le projet est né du site, de ses forts dénivelés et du caractère du grand paysage aixois. La courbe issue du paysage s’impose là où aucune trame urbaine ne dicte de direction majeure. Ses formes souples enveloppent le projet au plus près du programme dessinant des rubans horizontaux.

En vision lointaine, seuls ces rubans horizontaux sont donnés à lire. Simple et calme, le bâtiment est léger et longiligne, il offre une image en rupture avec l’aspect souvent massif de ce type d’équipement.

En vision proche, sa silhouette s’anime : les courbes et contre-courbes se révèlent, les formes se répondent et s’opposent, scénographiées. Au droit de l’entrée, un volume en porte-à-faux évoque un surplomb rocheux ; le décalage laisse croire à une paroi de montagne spectaculaire.

Une résille ajourée s’enroule autour du Palais des Sports et met en valeur la géométrie sculpturale et épurée du bâtiment. Voile unificateur qui revêt les façades, elle donne une identité contemporaine à la nouvelle salle. Cette peau unique, diaphane, fine et veloutée, souligne la, sobriété du parti, la pureté des formes et la force du bâti.