Centre de secours la Valbarelle

Marseille

MAÎTRE D’OUVRAGE : Ville de Marseille

MISSION : Complète + OPC

SURFACE :  2 600 m2

ETUDES : 2011

RÉALISATION : 2012 – 2015

MONTANT TRAVAUX : 5 M€

MAITRE D’ŒUVRE :

Gérard THOREL Architecte mandataire

Maja KRZOS Architecte associée

BECT Bureau d’études

PROGRAMME : Construction du centre d’intervention et de secours des marins pompiers de la Valbarelle sur le site des anciennes usines Rivoire et Carret.

DESCRIPTIF :  En 2007, la Ville de Marseille a décidé la construction dʼun centre dʼintervention et de secours pour les Marins Pompiers, sis boulevard de la Valbarelle, sur le site de lʼancienne usine Rivoire et Carret, actuellement en cours de restructuration. Ayant réalisé par le passé plusieurs centre de secours, nos premières réflexions ont été nourries par une expérience faite au fil du temps en étroite collaboration avec les utilisateurs, sapeurs pompiers et marins pompiers de la ville de Marseille. Les différents projets que nous avons réalisés nous ont permis d’identifier clairement les besoins et les spécificités de ce type de programme.

Le défi est clair, un gain de quelques minutes peut sauver des vies. Pour se faire, il faut que les personnes qui alertent puissent être mise en relation très vite avec celles qui agissent sur le terrain. Concevoir un centre de secours, c’est imaginer des parcours simples, une facilité de déplacements pour une mobilité dans l’urgence. Ainsi, le bâtiment est desservi par deux circulations verticales qui distribuent lʼensemble des niveaux, y compris le sous-sol. Elles permettent la différentiation entre la zone de vie et les locaux opérationnels: la circulation située à lʼOuest du corps de bâtiment principal est dédiée aux locaux opérationnels et de service tandis que celle à lʼEst est dédiée à la zone de vie.

Toute la partie opérationnelle aspire à une rapidité de l’action. Ainsi, au centre de secours de la Valbarelle, la cour de manoeuvres, le parvis et les autres activités liées aux interventions extérieures, sont regroupés au Sud du site. Ils assurent la transition entre le boulevard et le corps de bâtiment principal.

Le corps de bâtiment principal se positionne au Nord de la parcelle, en recul maximum par rapport à la voie, pour préserver lʼintimité et le calme des utilisateurs. Le standard opérationnel et lʼadministration, au Sud Ouest, se situent à proximité immédiate de lʼentrée piétonne et de la sortie des véhicules dʼintervention. Ces parties sont composées par un volume rouge, clairement identifiable. Au premier étage, les chambres sont différenciées : à lʼest les chambres de repos, à lʼouest les chambres de garde. La circulation verticale à l’Est permet aux marins pompiers de se déplacer pendant leur période de repos entre le parking véhicule, la zone de repos et les locaux de vie sans croiser les circulations des locaux opérationnels.

Les centres de secours sont également des lieux de résidence pour les hommes d’équipage et les officiers mariniers. Notre démarche consiste alors à concevoir des espaces de qualité tant le confort de vie est un élément déterminant dans la réactivité des pompiers. Un repos salvateur permet à ses hommes de l’urgence de se préserver et de se détacher des situations extrèmes auxquelles ils font face au quotidien. Dans cette logique, nous avons positionné au dernier étage, les locaux de vie (salle polyvalente, salle musculation, cafétéria) agrémentés d’une large terrasse ouverte au Sud, lieu de détente et de convivialité privilégié des utilisateurs.

Notre projet vise à lier la valeur de l’usage à la force de l’esthétisme à travers une grande fonctionnalité des espaces et une volumétrie sobre qui affiche fièrement une grande proue aux couleurs du bataillon.