Extension d’un Bastidon

Aix en Provence

MAITRE D’OUVRAGE : Privé

MISSION : Permis de construire

SURFACE : 180 m2

RÉALISATION : 2008

MAÎTRISE D’ŒUVRE : Gérard THOREL Architecte mandataire

LE PROGRAMME : Extension-réhabilitation d’une maison traditionnelle et d’un ancien bastidon existants sur un beau terrain à proximité de Luynes (13), afin de les transformer en deux villas, de 180 m2 et 150 m2.

DESCRIPTIF : Sur un magnifique terrain arboré existaient deux maisons traditionnelles dans un état vétuste. Après une division foncière, les Maîtres d’ouvrages ont souhaité transformer ces constructions en leur donnant un aspect plus contemporain.

Villa 1 : La quasi-totalité du bâtiment existant a été conservée, à l’exception d’un vieil appentis et d’un atelier en très mauvais état.

Un ancien bassin, conservé, a servi d’accroche à une annexe indépendante du bâtiment principal : le pool-house, situé à proximité de la piscine, prévue sur la plateforme existante au sud du terrain, et surplombant la maison projetée.

L’extension est constituée de deux volumes principaux à quatre pentes de toitures, reliés par une aile en 2 pentes, le tout harmonieusement équilibré par un grand auvent à trois pentes marquant l’entrée, et limitant un patio. Une partie de toiture de la construction existante a été transformée en toiture terrasse, afin que la chambre parentale, attenante, puisse profiter au maximum de la magnifique vue vers le Sud-Est; elle est accessible à partir du séjour-salon se trouvant dans le grand volume principal, par un espace mezzanine et une passerelle, reproportionnant ainsi le volume intérieur.

Une aile comportant le garage est calée un mètre plus haut que la construction principale, afin de s’adapter au dénivelé, et permet ainsi l’ouverture du projet vers l’entrée et le patio.

Villa 2 : Les volumes existants ont été conservés et rénovés ; seul un grand volume a été rajouté sur la façade principale, abritant les pièces de vie, largement vitrées, venant compléter harmonieusement l’ensemble.

Les toitures, vétustes, ont été déposées et recomposées, afin d’optimiser les volumes autour de l’existant.

Une terrasse, agrémentée d’une piscine, termine la composition, sous laquelle se trouve le garage, en sous-sol, accessible par la route située en contrebas.

Les 2 constructions sont traitées dans un même esprit sobre et contemporain, tout en conservant les traces du passé et les qualités de l’existant. Le travail des vues a été spécialement étudié. De grandes baies vitrées permettent un éclairement maximal, géré par des volets bois de teinte gris foncé.

Un soin particulier a été apporté à l’aménagement paysagé, afin de protéger au maximum l’intimité par rapport aux voisins, et les dénivelés existants ont servis de prétexte à de nombreux jeux de terrasses, reliant les différents volumes, et conduisant aux piscines et différents niveaux de jardins, créant des espaces plus intimes.