Tribunal De Grande Instance Pratési

Aix en provence

MAITRE D’OUVRAGE : Ministère de la Justice

MISSION : Conception – Réalisation

SURFACE : 4000 m2

ETUDES : 2007

REALISATION : 2008 – 2009

MONTANT TRAVAUX :  5,8 M€

ENTREPRISE MANDATAIRE : OBM Construction

MAÎTRISE D’ŒUVRE : Gérard THOREL Architecte mandataire

Maja KRZOS Architecte associée

INGEROP Bureau d’études pluridisciplinaire

LE PROGRAMME : En 2006 a été lancé un concours pour « l’opération Pratési », faisant partie de l’opération globale de réalisation du nouveau palais de justice d’Aix en Provence. Il a été décidé que durant les phases transitoires de réalisation du nouveau palais de justice, le site Pratési accueillerait le pôle civil du TGI, élargi au tribunal pour enfants (TPE) et au juge d’application des peines (JAP). Le bâtiment abrite donc les juridictions civiles : affaires familiales, tribunal pour les enfants, application des peines et aide juridictionnelle.

Notre réponse architecturale et urbaine matérialise la présence d’un équipement public de qualité, constituant un repère prenant en compte la perception du Tribunal comme espace public structurant, lieu symbolique et outil de régulation sociale : organisation fonctionnelle adaptée aux contraintes des utilisateurs et confort des espaces, de traitement simple mais soigné, sans ostentation, et cohérent avec son usage de bâtiment modulaire compatible avec le caractère provisoire de la construction.

Le bâtiment, de forme carrée, intègre deux patios centraux qui offrent aux différents services calme, sûreté et éclairage contrôlé. L’entrée principale est positionnée au Nord, par l’intermédiaire d’un grand parvis, traité en pierre dure et béton architecturé et la relie à la voie d’accès.

La salle des pas perdus, protégée du Mistral par un sas, marque clairement l’entrée du Tribunal : double hauteur, façade sobre recouverte de panneaux stratifiés haute densité de couleur vive, mise en valeur par le traitement blanc du reste des façades.

Le projet a privilégié les principes suivants : positionnement au Rez de Chaussée des services accueillant le public, et à l’étage les services plus privatifs : les bureaux du Président et le greffe central dans l’aile Ouest, les avocats et la vie interne (réunion, bibliothèque, cafétéria) entre les deux patios, les chambres civiles dans l’aile Est, les archives civiles dans l’aile Sud. Toutes les entités s’ouvrent sur l’un ou l’autre des patios.

Sur une infrastructure traditionnelle, le bâtiment est réalisé sur selon une procédé semi-industrialisé. Ce système constructif permet un libre aménagement des espaces intérieurs, un cloisonnement totalement dissocié de la structure porteuse. Peu d’éléments de structure verticaux permettent d’obtenir des plateaux libres pouvant êtres aménagés, adaptés et modifiés aisément. Les prestations sont équivalentes à une construction « traditionnelle » pour un usage pérenne et optimum à moyen ou long terme.